JURY ET PARRAINS LYCEENS 2017

Films en compétition lycées

Classes

Le jury lycéen de l’édition 2017 du festival Pariscience a été constitué de trois classes d’établissements franciliens suivants :

  • Lycée Emile Dubois, 75014 Paris
  • Lycée Liberté, 93230 Romainville
  • Lycée Romain Rolland, 94205 Ivry-sur-Seine

Les trois classes jurys ont été parrainées par Solenn Reguer, chercheuse physico-chimiste, scientifique de la ligne DiffAbs au Synchrotron SOLEIL et Enora Contant, productrice associée (Peignoir Prod).

En 2017, la compétition lycéenne a permis aux élèves de se questionner sur l’impact des sciences sur l'Homme, la société et la planète :

  • Dans la tête d'un joueur de poker de Quentin Domart et Thierry Fessard aborde les mathématiques et les neurosciences sous un angle ludique et original.
  • Toujours debout de Marina Julienne et Raphaël Girardot questionne sur la mince frontière entre humanité réparée et humanité augmentée.
  • White Waves de Inka Reichert révèle les combats engagés par des surfeurs pour protéger l'environnement et les côtes du continent européen d'une pollution ignorée. 

Dans le cadre de la 13ème édition du festival, les classes jurys lycéens ont remis au film Dans la tête d'un joueur de poker de Quentin Domart et Thierry Fessard, le prix des lycéens, remis par la Casden.

 

Solenn Reguer

Chercheuse physico-chimiste, scientifique de la ligne DiffAbs au Synchrotron SOLEIL

Parcours :
- Scientifique de ligne CDI depuis 2008
- Docteur en physique de l’université Paris XI
- ATER à l’université Paris XI
- Etudes universitaires en physique fondamentale et diplôme d'études approfondies en physique et technologie des grands instruments.

Solenn Reguer participe aux développements instrumentaux de la ligne DiffAbs, ligne optimisée dans le domaine des rayons X, et assure l’accueil des utilisateurs issus notamment d’équipes de recherche liées aux matériaux anciens du patrimoine, de l’environnement et des applications médicales.

Ces activités nécessitent le développement de méthodologies analytiques innovantes, combinant la caractérisation multi-échelles, du millimètre au nanomètre à l’aide de techniques complémentaires et le traitement et l’interprétation des mesures. Son domaine de recherche porte essentiellement sur la physico-chimie des matériaux anciens (matériaux archéologiques, géologiques, culturels, artistiques, etc). Elle s’intéresse au diagnostic de corrosion des objets métalliques (et métaux peints) du patrimoine et au développement de stratégies pour leur conservation. Elle étudie également les problèmes d’altération de certains pigments dans les peintures d’artistes.

L’ensemble de ces études se font en lien avec les professionnels des institutions du domaine de la conservation-restauration et des musées.

Une cinquantaine de publications

Enora Contant

Productrice associée chez Peignoir Prod

Enora Contant découvre la passion de l’image aux côtés de son père, cinéaste amateur avec qui elle parcourt le monde et ramène des heures de films en 16 mm qu’ils montent « à la maison », une aventure ethnographique qui forgson goût du voyage et des histoires.

Titulaire d’une maîtrise de cinéma à la Sorbonne Nouvelle-Paris III, elle débute sa carrière dans le long-métrage en tant qu’assistante mise en scène auprès de réalisateurs tels que Jean Becker, Bernard Rapp, Jerry Bruckheimer.

Elle se tourne ensuite vers la production de documentaires et fonde, avec le réalisateur Aleksandar Dzerdz, la société Peignoir Prod en 2001 avec une ligne éditoriale axée sur la découverte, le monde équestre, la science et l’environnement.

Elle y produit une centaine de films documentaires et reportages. Dans la thématique science, elle produit la collection « Traqueurs de tornades » sur les chasseurs d’orages dans la tornado alley aux USA, « Lascaux IV, un défi technologique » sur la construction du fac-similé intégral de Lascaux et prépare actuellement deux films sur le génie médiéval et les châteaux forts.