>Aller au contenu
30 SEPTEMBRE –16 OCTOBRE / 23–28 OCTOBRE 2020

Julie Gayet, Présidente du jury
Comédienne, productrice

Julie Gayet commence sa carrière à l’écran dans les années 1990 et se fait notamment connaître en interprétant le premier rôle féminin dans le film Delphine 1, Yvan 0 de Dominique Farrugia. Elle a notamment été nommée une fois au César de la meilleure actrice dans un second rôle pour Quai d’Orsay en 2014. 

Julie Gayet fonde en 2007, avec Nadia Turincev, la société de production Rouge International qui produit des longs-métrages de fictions et des documentaires du monde entier.

Elle est impliquée auprès de la Fondation des femmes et de la campagne #MaintenantOnAgit, qui visent à soutenir les associations venant en aide aux femmes victimes de violences.

Léo Henry
Écrivain français de science-fiction

Léo Henry a écrit un gros roman sérieux autour de la figure de Hildegarde de Bingen, sobrement intitulé Hildegarde et paru en avril 2018 aux éditions La Volte. Il s’intéresse par ailleurs aux jeux vidéos, à l’urbanisme des 30 Glorieuses, au tricot, aux cocktails, à la guerre civile Espagnole, au hip-hop contemporain, à la danse fin-de-siècle, aux sociétés animales et aux dédales souterrains. Il est ici : www.leo-henry.com.

Sandrine Etienne-Manneville
Directrice de recherche – CNRS, Institut Pasteur

Sandrine Etienne-Manneville est directrice de recherche au CNRS et travaille à l’Institut Pasteur où elle dirige l’unité Polarité Cellulaire, Migration et Cancer. Elle a fait ses études à l’École Normale Supérieure de Paris et est agrégée de Sciences de la Vie et de la Terre. Elle enseigne régulièrement à l’université et dans différentes écoles d’ingénieurs. En parallèle, Elle a obtenu en doctorat en Immunologie en travaillant sur les mécanismes permettant l’entrée des cellules immunitaires dans le système nerveux central. Après 4 ans passés à Londres pour étudier la migration des astrocytes, cellules du tissu nerveux impliquées dans de nombreuses pathologies cérébrales, elle rejoint le CNRS en 2003. En 2006, elle devient chef d’équipe à l’Institut Pasteur où elle poursuit l’étude de la migration des astrocytes normaux et tumoraux. Nommée chevalier de la Légion d’honneur, son travail a aussi été récompensé par de nombreux prix nationaux et internationaux. 

Nos partenaires